Provoc ou petite fille sage: pour quel style penchez-vous?

Team Provoc

 

Défilés printemps-été: 21 tendances à adopter

Les trends

La bohème 

Oubliez les machines à coudre... Le futur de la mode va vous surprendre!

La mode se porte bien. Et c’est peu dire. Aujourd’hui, en effet, le consommateur moyen achète environ 60% de fringues de plus qu’en 2000. Mieux encore – pour le chiffre d’affaires de la branche –, nous gardons nos vêtements deux fois moins longtemps qu’auparavant. Ce n’est pas tout, car si le présent est prospère, l’avenir s’annonce radieux. Selon une étude de la fondation Ellen MacArthur, la production de vêtements pourrait encore augmenter de 15% d’ici 15 ans.

Street style: les couleurs, l’arme contre la grisaille

Vous avez connu le fameux cercle chromatique? Avec son bon sens de l’esthétisme qui déconseille fortement d’associer deux couleurs qui s’opposent sur cette roue du bon goût? Et bien, Mesdames, il est grand temps de dépoussiérer ces pensées anciennes qui nous disaient de ne pas associer certaines teintes avec d'autres.

Mode: comment porter du jaune (et ensoleiller la journée, même s'il fait gris!)

Les couleurs flashy ne sont pas réservées à l’été. Et c’est tant mieux! Les créateurs semblent d’ailleurs s’être mis d’accord pour nous apporter une bonne dose de vitamine D au creux de l’hiver via un jaune qui échauffe les esprits. A tel point que même Leatrice Eiseman, directrice de l’institut Pantone et référence ultime en termes de couleurs, s’est permis de le rappeler récemment:

Mode: 19 bonnes résolutions pour 2019

1. Je prends soin de mes vêtements

Mode: ce qui a changé en 2018

Vague unisexe

Alerte météo: les 7 commandements de l'hiver à suivre

Le pull ample sur une jupe midi tu adopteras


© Imaxtree

Mode: Jacquemus, Marine Serre, Glenn Martens, Sander Lak... 4 créateurs à suivre

Marine Serre

 

Fashionista ou social traître: le cas de la basket

Personne n’aime les baskets plus que moi. J’ai choisi mon camp dans les années 80, quand on devait – c’était obligé – soit être un Benett (comme la marque Benetton) monté sur Ciao et chaussé de mocassins, soit un rebelle monté sur Puch avec aux pieds les fameuses Big Star noires (éventuellement blanches), jeans slim noirs et sweat noir. Je crois qu’à l’époque, la seule raison qui a motivé mon appartenance au groupe dark, c’est que les pulls en laine, fussent-ils à losanges, ça pique.